Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un instant de lumière

Soirée de pleine lune auréolée de mystères
Le jardin semble éclairé comme en plein jour
Une demi-teinte gris bleuté posée sur la verdure envahit toutes choses
Le Pierrot poupin, presque souriant ce soir, se regarde dans la mare et semble satisfait
On dirait le Narcisse d’un soir
Passe-Rose compte alors deux lunes en son jardin
Je reste là, immobile, dans cette ambiance lunaire un peu froide
Je contemple ces deux lunes n’existant que pour moi
Je n’ose pas bouger de peur de casser cet instant de lumière si pur et si magique
J’ai un peu l’impression de rêver et je ne veux pas me réveiller
Mon regard se perd dans ce halo d’un blanc laiteux et je me laisse étreindre par des bras invisibles
M’entraînant vers d’autres rêves lunaires.
 
*   *   *   *   *
 
Petit conte de la lumière
 
Il était une fois, il y a fort longtemps. A l’aube de l’univers, existaient deux étoiles habitées dans le ciel, étrangement proches l’une de l’autre dans la voie lactée. L’une se nommait Yango et l’autre Yina,
les autres étoiles les appelaient : Yango la lumineuse et Yina la ténébreuse.
Pourquoi ?
Parce que Yango d’une blancheur lumineuse éblouissait à longueur de temps ceux qui la regardaient et la gente masculine y vivant ne pouvait pas dormir. D’elle émanait une chaleur constante. Bien que la végétation soit quasiment inexistante, curieusement, quelques arbres fruitiers poussaient sur le flanc des montagnes avec des fruits toujours mûrs, unique nourriture des habitants. Ces derniers toujours fatigués s’ennuyaient beaucoup.
Au contraire, Yina, d’une noirceur ténébreuse ne brillait jamais. Aucune clarté n’éclairait quoique ce soit. Le froid permanent empêchait toute végétation de pousser. Seule la gente féminine vivait sur cette étoile près des rivières profondes et sombres. Les femmes vivaient comme des aveugles dans une immobilité constante et une obscurité totale, se nourrissant de charbon et buvant de l’eau. Alors elles dormaient beaucoup et s’ennuyaient aussi.

Un jour, les dieux se penchèrent sur Yango et Yina et prirent conscience de leur détresse et de leur ennui. Ils décidèrent de réunir ces deux étoiles en une seule en mélangeant leurs spécificités propres :

- le masculin avec le féminin

- l’actif avec le passif

- le logique avec l’intuitif

- la compréhension spirituelle avec le fantasme

- la lumière avec les ténèbres

- la chaleur avec le froid

- la domination avec la soumission

- le mouvement avec l’immobilité

- les montagnes avec les rivières

- le mouvement ascendant avec le mouvement descendant

- la force avec la faiblesse

- la création avec l’inertie

- la vigueur avec la raideur.

Ils appelèrent cette nouvelle étoile le Yinyang. Elle devint alors un symbole pour toutes les autres étoiles : « Tout dans l’univers est constitué de deux forces opposées mais complémentaires afin d’aider chacun et chacune à trouver son unité et le sens de sa vie.

Pascale G.

Tag(s) : #instant de lumière, #conte de la lumière, #Pascale G, #Textes de l'atelier, #Textes de participants

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :