Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Celle qui me donna le goût de mots, qui m’enseigna les nombres, l’histoire, la poésie,

Celle que je trouvais la plus belle, maquillée, habillée et coiffée comme une femme inaccessible,

Celle qui m’aimait bien et avait toujours une attention particulière envers moi,

Celle pour qui je travaillais double, apprenant avec délectation tout ce qu’elle m’apprenait,

Celle grâce à qui mes succès scolaires ont été si grands qu’on me fit sauter une classe,

Cette fée-là, ce fut ma maîtresse de CP qui me redonna le goût de vivre. La nuit, je rêvais d’elle et je me voyais comme sa fille, vivant et riant avec elle.

Cette maîtresse-là , qui , lorsqu’elle passait dans les rangs, laissait sur son passage un halo de senteur fleuri et entêtant,

Cette figure féminine m’a accompagné longtemps dans mes représentations maternelles ?

Celle qui s’en alla vers une autre école, me laissa esseulée et rêveuse, habitée par sa présence.

Véronique M.    

Tag(s) : #Véronique M., #Textes de participants

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :