Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Maman.

Je m’aperçois que je ne parle pas beaucoup d’elle et pourquoi ? Je ne sais pas.

Elle était une femme effacée et discrète, pas tant que cela ; elle avait une énergie peu commune et a soutenu mon père durant toute sa vie. Elle a travaillé avec lui jusqu’à ma naissance. Mon père devait être un peu cyclothymique et avait sans doute besoin de l’équilibre qu’elle lui apportait.

- Maman était une femme élégante et coquette avec distinction, ma sœur et moi en avons peut-être hérité. Elle était une femme sûrement très amoureuse et en admiration devant son mari, bel homme distant mais séduisant. Elle devait monter la garde parce qu’il devait être très convoité par la gente féminine. Elle portait le nom d’une fleur, Marguerite, que les années ont effeuillées avec l’ élégance de ses beaux cheveux argentés et une prestance de jeune femme. Elle était une vraie Maman protectrice, aimante et disponible. Je n’ai eu aucun problème avec elle. C’est peut-être pourquoi je n’en parle pas tellement !

- Marie-Annick.

Une grande fille de 1m75 que j’avais connue dans les années 1960 à La Femme Secrétaire, l’école de la rue de Lille. Elle me fascinait par son allure, sa taille plus que fine, son opulente chevelure blond vénitien relevée en chignon haut placé mettant en valeur son long cou de cygne. Quand elle se déplaçait, elle ne marchait pas, elle semblait frôler le sol avec une légèreté et une aisance incroyables. Nous avons été très liées pendant quelques années. J’allais chez elle boulevard Péreire, elle venait à la campagne passer des week-ends dans la maison que mes parents avaient louée à Boissy-le-Bois. Elle a même voulu me « caser » son frère revenant d’Algérie mais j’avais encore mon italien en tête, puis la vie nous a éloignées et nous nous sommes perdues de vue.

- Roger, mon beau-frère, préférant s’appeler Francis (un point commun avec moi, Micheline devenue Pascale) !

C’était un homme charmant mais peu bavard, difficile d’avoir une vraie conversation avec lui. Sûrement introverti mais d’une bonté extrême. Souriant peu ou dans sa moustache qu’il n’avait pas, je ne l’ai jamais vu rire aux éclats. Homme très discret parlant peu de lui dans les dîners. Grand, mince avec un abdomen un peu proéminent comme beaucoup de messieurs à partir d’un certain âge. Le jour de son mariage avec ma sœur Nicole, il était en habit avec plastron blanc et j’avais trouvé qu’il ressemblait à une hirondelle, ce n’était pas méchant ! Excellent cavalier comme ma sœur, je crois qu’ils se sont connus en partageant ce sport. J’ai été mise à cheval par ses soins car il était moniteur bénévole au Touring Club de France et je lui sais gré de toutes les satisfactions que ce sport m’a apporté. Il travaillait dans la métallurgie, il a eu des revers de situation mais s’en est toujours bien sorti. Je crois qu’il m’aimait bien et je le lui rendais bien. Je devais l’amuser avec mes pitreries. Nous avions 24 ans d’écart et il devait me prendre pour une gamine que j’étais à l’époque de son mariage. Je me souviens lui avoir « piqué » des cigarettes quand ma sœur et lui habitaient boulevard de Courcelles.

- L’Amour

Quand l’Amour ne s’éteint pas malgré l’absence, c’est tout ce que je vis avec Jacques depuis qu’il n’est plus là. Les souvenirs de sa présence affluent aussitôt que je le désire.

J’aimais ses grandes mains de pianiste si douces et si tendres. Son regard gris vert m’a fait chavirer dès nos premières rencontres, il était scrutant et s’arrêtait au fond du mien, nous avions les mêmes yeux. Sa voix bien timbrée et chaude enveloppait et envoûtait ceux qui l’écoutaient.

J’aimais sa stature élancée avec un dos large contre lequel on avait envie de s’appuyer.

Son port de tête était noble et argenté avec quelques petites frisures dans le cou que je coupais quand elles étaient trop longues.

Il était un homme tolérant, respectueux des autres, bienveillant avec un charisme reconnu de tous.

C’était mon Jacques.

Pascale G. 

Tag(s) : #Pascale G, #Portraits, #Textes de participants

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :