Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mon pacte d’écriture autobiographique restera l’authenticité dans mon second livre comme dans le premier ; elle m’a trop manqué durant une bonne partie de ma vie pour que je la délaisse maintenant. Mais cette authenticité n’existera vraiment qu’avec la prise de conscience d’être devenue une autre femme.

Je ne suis plus la Galatée de Pygmalion. Je ne suis plus la femme sous influence que j’étais. Je me suis émancipée par obligation, certes, mais par goût également puisque j’en éprouve un immense plaisir et une grande satisfaction. La reconstruction de ma vie, après la mort de Jacques est faite et bien faite, bien que les fondations soient les mêmes ; c’est véritablement une nouvelle construction de moi qui se fait presque à mon insu. Je n’en finis pas d’avancer grâce à ce passé vécu. Bien que je ne sois pas une femme du passé mais du présent, je sais parfaitement bien que ce que je suis devenue est dû en partie à ce passé que j’ai vécu et qui fait toujours partie de mon présent.

Alors, cette autre femme, quelle est-elle ? Elle est surtout et avant tout entièrement libre de penser, et de faire ce qu’elle veut,  cette possibilité est primordiale et la conduit justement et inévitablement vers l’authenticité qu’elle recherche au plus profond d’elle-même. Mais elle n’oubliera jamais que Jacques en est la source première. Merci à lui avec tout mon amour.

Pascale G 

Tag(s) : #Pascale G, #Textes de participants

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :